ATOUPIC            association loi 1901 depuis O2011         Capacité n° 2013 - DDCSPP - 003             Soins et Préservation du hérisson européen

                                suivez-nous sur

UNE ENQUÊTE NATIONALE SUR LE HERISSON DE PLUSIEURS ANNEES

LE RECENSEMENT NATIONAL DU HERISSON SUR PLUSIEURS ANNEES

 

Restez informé

Recevez les dernières infos d'Atoupic

Jusqu'ici, il n'y a pas eu d'enquête poussée en France sur la population et l'état de santé du hérisson, il n'y a que des estimations par extrapolation de recensements locaux ou d'études du Royaume-Uni  qui laissent penser que 2/3 des hérissons auraient disparu en 20 ans en France.

 

Les hérissons sont des animaux nocturnes et, par conséquent, particulièrement difficiles à suivre. Il n'est donc pas question de compter chaque hérisson de France comme l'explique Marjorie Poitevin, responsable de cette enquête pour la LPO, à l'origine de cette initiative, enquête qui porte le nom  de MISSION HERISSON"Le but n'est pas d'avoir un effectif de population mais plutôt une évolution (maintien, augmentation ou déclin). Exemple avec 1.000 participants sur trois ou quatre ans. S'ils ont tous du hérisson chez eux, et que l'année d'après ils n'en ont plus que 50%, puis finalement plus du tout, ça nous donne une indication". Sans enquête, pas de possibilité d'action en cas de déclin des hérissons :"sans cette tendance [au déclin confirmée], on ne peut pas pousser les pouvoirs publics à prendre des mesures pour protéger l'espèce" regrette Marjorie Poitevin.

 

L'enquête nationale a donc été lancée le 16 juillet 2020, avec l’appui de l'Unité MoSaic du Muséum National d’Histoire Naturelle (« méthodes et outils pour les sciences participatives »)  et se poursuivra  pendant  10, 15 ou  20 ans pour dégager une tendance : « Il est pour cela  très important que les participants se mobilisent chaque année. Qui plus est, les informations recueillies enrichiront à terme la connaissance sur les densités de hérissons en fonction des milieux échantillonnés et des régions concernées ».

 

N'HESITEZ PAS A REJOINDRE EN COURS DE ROUTE CETTE GRANDE ENQUÊTE NATIONALE : VOS DONNEES SERONT ANALYSEES.

COMMENT Y PARTICIPER ?



Accessible à tous, avec peu de matériel
Inutile d’être un expert pour participer à l’enquête Mission hérisson : il suffit de s’équiper d’un tunnel à empreintes soit en le fabriquant (ici) soit en achetant un kit (LPO,  Wildcare)  qui contient le tunnel (un volume triangulaire et une plaque amovible) le guide de reconnaissance des empreintes, la poudre de charbon qui va servir à faire l'encre, les sardines pour fixer le tunnel au sol. La poudre de charbon est mélangée à de l'huile végétale (de cuisine par exemple) pour faire une encre non toxique et avec laquelle seront relevés les traces de hérissons.   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Choisir un lieu

Le tunnel peut être posé dans un jardin ou dans un coin de nature, à un endroit où il ne risque pas d’être altéré ou détruit. Afin d’optimiser ses chances de fréquentation, il est conseillé de le poser le long d’une structure linéaire (haie, clôture, mur, lisière…) et bien à plat. A chaque nouvelle pose, il faudra remettre le tunnel exactement à l’endroit choisi. On peut poser plusieurs tunnels simultanément en respectant une distance minimale de 1 km entre chaque tunnel. 

 

 

5 jours de relevés

Le tunnel doit ensuite être installé pour cinq nuits : une fois le tunnel mis en place, le soir venu, placer l’appât (une quinzaine de croquettes pour chat) au centre de la plaque amovible et laisser le tunnel en place toute la nuit. Tous les matins, durant cinq jours, vérifier si des empreintes ont été laissées sur les feuilles. En cas d' empreintes, relever les deux feuilles et les remplacer par des feuilles vierges. Bien noter sur chaque feuille la date du jour de relevé. Si les feuilles sont vierges, les laisser en place. Identifier les empreintes grâce au guide de reconnaissance des empreintes (votre feuille peut avoir relevé l'empreinte d'autres animaux) et si des doutes persistent, la communauté hérisson du site est là pour s’entraider.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

Enregistrement des relevés et validation
Il s’agit ensuite de poster la photo des deux feuilles sur le site  Mission Hérisson (missionherisson.org) et d'indiquer le nom des espèces animales associées aux empreintes relevées. Les autres participants confirmeront ou pas les empreintes saisies. Une donnée confirmée trois fois est une donnée validée. De même, vous êtes invités à aller valider les observations des autres participants. Si vous pensez l’identification fausse, vous pouvez suggérer une correction.

 

 

Un protocole à renouveler

Une fois la session de cinq nuits réalisée, attendre au moins six semaines avant de recommencer. Dans un souci de fiabilité des données, il faut reposer le tunnel exactement au même endroit (à 1 m ou 2 m près). « Ce protocole doit être reproduit plusieurs fois [4 fois] par an et cela, durant plusieurs années. C’est grâce à des données sur le long terme que nous serons en mesure de savoir comment se porte la population de hérissons », commente la LPO. Outre le hérisson, d’autres espèces auront également peut-être l’occasion de se distinguer, comme le mulot, le lérot ou la fouine…

 

 

POUR ALLER PLUS LOIN : LE GUIDE PRATIQUE DE PARTICIPATION 

 

2 empreintes de hérisson relevées (cadres verts)